Ostéopathie et gynécologie




L'ostéopathie gynécologique peut offrir aux femmes une aide précieuse. Dans le cas de problèmes liés à des dysfonctions mécaniques, par exemple un utérus qui a perdu de sa mobilité, l'ostéopathie va traiter la cause et permettre à la femme de pallier un déséquilibre qui perturbe sa capacité à procréer, voire sa vie intime, en rendant les relations sexuelles douloureuses.

Trop de "désespoir de cause"

Le cycle menstruel de la femme repose sur un équilibre fragile. Lorsqu'elle consulte, on lui propose souvent des médicaments traitant davantage les effets que les causes. Elle est alors entraînée dans des traitements de plus en plus lourds, voire simplement livrée à elle-même. Or l'ostéopathie gynécologique permet de régler en douceur et globalement de nombreux déséquilibres et dysfonctionnements pour lesquels l'allopathie n'a rien pu.

Claudine Ageron-Marque, sage-femme de formation et aujourd'hui ostéopathe à Libourne, nous livre quelques exemples :
" J'ai reçu, en désespoir de cause, une femme adressée par le centre antidouleur de Bordeaux agée de 49 ans, elle souffrait depuis une hystérectomie de douleurs lors des rapports sexuels. En une séance, un peu longue et difficile certes, on a enlevé des adhérences postcicatricelles à l'origine de cette douleur. Mais, attention! il ne s'agit pas d'une médecine miracle. L'ostéopathie ne résout pas tout."
Une autre patiente souffrait d'une douleur constante dans le bas-ventre consécutive à un accouchement. Elle était sous antidépresseurs. Pendant l'examen Mme Ageron-Marque a constaté que son utérus était comme fixé sur cette cicatrice. En rendant de la mobilité à l'utérus, elle a permis à la douleur de s'estomper. Il est important que les organes pelviens (utérus, ovaires, etc.) soient mobiles.

Pour tous les âges et pour des troubles variés

L'osthéopathie s'adresse aux troubles du cycle à tous les âges de la vie : irrégularité menstruelle de la jeune femme mais aussi troubles du cycle après la quarantaine...